La poussée d’herpès

L’herpès est une infection cutanée virale qui évolue par poussées. La forme la plus fréquente est appelée « bouton de fièvre », vésicules (cloques) apparaissant sur ou autour des lèvres. Très contagieuse, cette lésion nécessite de prendre quelques précautions pour éviter de transmettre la maladie.

Le bouton de fièvre est la manifestation la plus fréquente de l’herpès. Vrai ou Faux ?

Vrai - Le bouton de fièvre est un petit bouquet de vésicules jaunâtres apparaissant au bord d'une lèvre ou d'une narine. C’est une lésion banale mais récidivante et surtout contagieuse. Les vésicules finissent par éclater, puis elles forment une croûte et disparaissent sans laisser de trace.

Le bouton de fièvre est la forme particulière d'une affection qui peut atteindre différentes localisations et appelé « herpès ».

 

Il existe des signes annonciateurs. Vrai ou Faux ?

Vrai - L’apparition des vésicules est précédée de quelques heures à quelques jours par des signes annonciateurs : picotements, brûlures, engourdissement de la lèvre… Ces signes sont importants à connaître, car dès leur apparition il est indispensable de prendre le traitement prescrit par le médecin traitant. L'ensemble de ces symptômes disparaît, en moyenne, en sept à dix jours.

 

L'herpès est une maladie virale contagieuse et qui revient par crises. Vrai ou Faux ?

Vrai - Cette maladie, connue depuis l'Antiquité, atteint différents organes : la bouche (gencives ou lèvres), les yeux et les organes génitaux.

 

L’herpès est du à une seule variété de virus. Vrai ou Faux ?

Faux - Il existe 2 types de virus responsables de l’herpès. Le virus de type 1 est responsable de la majorité des herpès situés au-dessus de la partie supérieur du corps, donc de l’herpès labial. Le virus de type 2 est responsable le plus souvent de l'herpès génital.

 

L’herpès est très contagieux. Vrai ou Faux ?

Vrai - L’herpès est une maladie très contagieuse dont le risque de contagion est maximal pendant les poussées. Le premier contact de l’organisme avec le virus passe inaperçu dans 90 % des cas. Une fois dans l’organisme, le virus se multiplie dans le tissu infecté puis se transporte vers un ganglion nerveux à l’arrière du cou où il s’installe pour la vie. Ceci veut dire qu’un sujet infecté le sera pour la vie et qu’il est susceptible de souffrir de nouvelles poussées à tout moment.

Il est impératif d’éviter d'embrasser quelqu'un qui a une éruption d'herpès labial tant que les vésicules ne sont pas complètement sèches.

 

Il n’est pas nécessaire de consulter. Vrai ou Faux ?

Faux - Il est absolument conseillé de consulter en cas de lésions qui ne guérissent pas en une à deux semaines, de fièvre ou de symptômes très intenses durant un épisode d’herpès. De même, si les récidives sont fréquentes, si les yeux deviennent sensibles à la lumière (signe que l’infection a gagné les yeux), ou en cas de maladie qui affecte le système immunitaire.

 

Le traitement doit être précoce. Vrai ou Faux ?

Vrai – Des traitements locaux sont disponibles et indiqués pour le traitement de l’herpès labial. Pour une meilleure efficacité de ces traitements, il faut les utiliser le plus tôt possible dès les signes avant-coureurs. Ces traitements sont inefficaces s’ils sont utilisés au stade de la cicatrisation (croûte). La durée habituelle de traitement est de 4 à 10 jours (jusqu’à l’apparition des croûtes, signe de cicatrisation).

Pour les autres formes d’herpès, le traitement doit être entrepris le plus tôt possible également.

 

 

Icoographie Atelier Frantz Lecarpentier®

 

 

 

Retour en haut de la page