Recommandations comportementales pour limiter
l’exposition aux pollens

 

 

Pendant la période pollinique

 

Chez soi

Se rincer les cheveux le soir, car le pollen se dépose en grand nombre sur les cheveux ;

Favoriser l’ouverture des fenêtres avant le lever et après le coucher du soleil, car l’émission des pollens dans l’air débute dès le lever du soleil

Éviter l’exposition aux autres substances irritantes ou allergisantes en air intérieur (tabac, produits d’entretien, parfums d’intérieur, encens, etc.).

 

 

A l’extérieur

Éviter les activités extérieures qui entraînent une sur-exposition aux pollens (tonte du gazon, entretien du jardin, activités sportives, etc.) ; en cas de nécessité, privilégier la fin de journée et le port de lunettes de protection et de masque ;-

 

Éviter de faire sécher le linge à l’extérieur, car le pollen se dépose sur le linge humide

 

En cas de déplacement en voiture, garder les vitres fermées.

 

 

Être encore plus attentif à ces recommandations en cas de pics de pollution atmosphérique. Des informations sur les épisodes de pollution atmosphérique et les recommandations à suivre sont disponibles sur le site de l’association agréée de surveillance de la qualité de l’air de votre région.

 

 

Populations allergiques aux pollens


Vous présentez un ou plusieurs des symptômes suivants ?-

 

crises d’éternuement,-

nez qui gratte, parfois bouché ou qui coule clair,-

yeux rouges, qui démangent ou qui larmoient,- en association éventuelle avec une respiration sifflante ou une toux.

En cas de gêne répétitive et saisonnière liée à ces symptômes et dans un contexte de fatigue inhabituelle, vous souffrez peut être d’une allergie aux pollens.

L’allergie peut bénéficier de mesures de prévention et de soins. Pour cela demandez conseil à votre pharmacien/ consultez votre médecin.

Vous pouvez obtenir des informations sur les plantes allergisantes, les émissions de pollens, les périodes et les régions concernées, en vous référant aux sites :

du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA)

de l’Association pollinariums sentinelles de France (APSF)

de l’Association agréée de surveillance de la qualité de l’air de votre région.

 

Photo AFL/PHOVOIR

 

 

 

Retour en haut de la page