La constipation


VPVC102 – –

La constipation

La constipation est d'abord un inconfort pénible et mal vécu par le sujet, au point de devenir une obsession permanente à l'origine de nombreuses erreurs, pouvant aggraver la situation. Quelques conseils pour permettre à ces constipés de retrouver un quotidien paisible.

 

La constipation se définit par des selles dures. Vrai ou Faux ?

Faux ' La constipation est définie par le nombre de selles. Selon la définition, maintenant admise par tous les spécialistes, on pose le diagnostic de constipation pour un nombre de défécations inférieur ou égal à trois par semaine. Souvent on parle de constipation lorsque les selles sont dures ou difficiles à émettre ou en cas d'exonération incomplète, même pour une selle quotidienne, régulière. Il ne faut pas confondre, car la prise en charge sera différente.

 

Il existe 2 grands mécanismes de constipation. Vrai ou Faux ?

Vrai - Il faut bien séparer les deux grands mécanismes de la constipation. La constipation de progression est la conséquence d'un bol alimentaire pas assez abondant, déshydraté et qui a du mal à progresser le long du côlon. Les difficultés d'exonération sont généralement dues à une lésion au niveau du rectum (hémorroïdes par exemple),une maladie neurologique ou à un problème rectocèle.

 

Les erreurs d'alimentation sont la principale cause de constipation. Vrai ou Faux ?

Vrai - Les erreurs diététiques (manque de fibres, boissons insuffisantes), le manque d'exercice et les difficultés psychologiques (refus du besoin d'aller à la selle) jouent un rôle essentiel et sont à l'origine de la plupart des cas. D'autres mécanismes peuvent cependant être retrouvés, comme les troubles de motilité parfois liés à des maladies neurologiques, certaines maladies endocriniennes, des anomalies de la sphère génito-digestive (prolapsus). Enfin il ne faut pas omettre d'évoquer la prise de certains médicaments qui ralentissent le transit.

 

La constipation est un trouble fréquent. Vrai ou Faux ?

Vrai - Le nombre de patients se plaignant de constipation en France est imprécis. 15 à 35 % des adultes ressentiraient des troubles. Les personnes de plus de 55 ans auraient 5 fois plus de risque de souffrir de constipation que les adultes plus jeunes. Cette notion doit être de nature à rassurer les patients. Mais s'il faut prendre cette affection au sérieux et prendre les mesures qui s'imposent, ce n'est pas une fatalité, ni le signe d'une maladie plus grave.

 

Le traitement repose sur une meilleure alimentation. Vrai ou Faux ?

Vrai - Le traitement de la constipation repose d'abord sur des mesures simples. Premièrement, adopter une bonne hygiène de vie : présentation sans retard à la selle, activité physique. Ces simples principes permettront de rééduquer le réflexe d'exonération. Deuxièmement, il faut augmenter le volume du contenu colique et stimuler la motricité colique. C'est le rôle des fibres alimentaires, qui ne sont pas absorbées et qui servent de « balast » au bol alimentaire en gardant une quantité suffisante d'eau.

Les fibres se trouvent dans les légumes verts et les fruits. La dose quotidienne de fibres nécessaires au transit intestinal est de 15 à 20 g. On pourra conseiller la consommation de pain complet ou de spécialités à base de céréales.

 

Le traitement ne doit pas être agressif pour le côlon. Vrai ou Faux ?

Vrai ' Le principe de base du traitement est de ne pas prendre de produits agissant en irritant le côlon. Il faut privilégier les mucilages et les disaccharides de synthèse (lactulose, lactitol, mannitol, sorbitol), non digestibles dans le grêle, qui augmentent le volume du contenu colique. Les produits contenant de l'huile de paraffine, du PEG 4000, du phosphate de sodium ou des sulfates augmentent le volume fécal.