La céphalée


VPVC104 – –

La céphalée

""

La céphalée est un symptôme d'une grande fréquence et d'une extrême banalité. La céphalée est le symptôme d'une lésion sous-jacente et il convient de consulter son médecin.

 

Céphalée est le nom scientifique pour mal de tête. Vrai ou Faux ?

Vrai - Ce mot vient directement du mot grec qui veut dire "tête, crâne". En fait on devrait dire "céphalalgie", littéralement algie (douleur) de la tête, mais dans les faits, le mot céphalée traduit bien la notion de mal de tête violent et opiniâtre.

 

Migraines et céphalées, c'est la même chose. Vrai ou Faux ?

Faux - Les migraines sont classiquement des douleurs de la moitié (hémi) du crâne. De plus les migraines présentent une symptomatologie typique et sont maintenant considérées comme une maladie différente des céphalées.

 

Il faut distinguer les céphalées chroniques diffuses des céphalées aiguës. Vrai ou Faux ?

Vrai ' Les céphalées diffuses chroniques sont le plus souvent fonctionnelles (aucune cause ou explication n'est retrouvée à l'examen). Elles ne doivent inquiéter que si elles s'aggravent au fur et à mesure du temps, en intensité ou en fréquence. Par contre, les céphalées aiguës, lesquelles surviennent brutalement, sont généralement pathologiques, traduisant une maladie sous-jacente.

 

La céphalée de tension est la forme chronique la plus fréquente. Vrai ou Faux ?

Vrai ' La céphalée de tension est effectivement la forme la plus fréquente. La douleur des céphalées de tension ressemble à un serrement au niveau d'une partie du crâne. Généralement, ces douleurs sont quotidiennes et s'installent dès que l'individu se lève. Ensuite elles deviennent maximales à la fin de la journée. Le plus souvent elles n'apparaissent pas la nuit.

Si l'on appuie au niveau des tempes, on constate quelquefois que la céphalée de tension s'aggrave. De même la douleur peut être déclenchée par la contraction prolongée d'un muscle du crâne (temporal par exemple). Ceci explique le terme de céphalée de tension et constitue un test diagnostic.

 

Une douleur de la face traduit souvent une affection sinusienne ou dentaire. Vrai ou Faux ?

Vrai - Les algies faciales ont généralement pour cause une sinusite ou une lésion dentaire. D'autres causes peuvent être évoquées, comme un glaucome (hyperpression du liquide intraoculaire) ou une artérite temporale.

La douleur siège souvent à la base de la cavité crânienne, au niveau des sinus, avec des prolongements vers les mâchoires ou vers les tempes, selon l'affection en cause.

 

La névralgie du trijumeau est une douleur d'origine neurologique. Vrai ou Faux ?

Vrai et faux - Les névralgies du trijumeau peuvent traduire une tumeur, une sclérose en plaque ou une lésion vasculaire. Mais pour la plupart de ces douleurs, aucune cause organique n'est retrouvée. Il s'agit d'une douleur d'origine nerveuse, touchant le nerf trijumeau, nerf issu directement du tronc cérébral (partie inférieure du cerveau) et impliqué dans la commande de la mastication et la sensitivité de la face. Douleurs qui peuvent être exacerbées par des courants d'air froids provocant des douleurs très vives.

 

La migraine s'accompagne souvent de signes visuels ou digestifs. Vrai ou Faux ?

Vrai ' La migraine est une céphalée intense caractérisée par des douleurs paroxystiques localisées à la moitié de la tête. Ces douleurs sont souvent accompagnées de nausées, de vomissements ou de troubles oculaires. Chez la majorité des migraineux, la crise est précédée de signes annonciateurs que l'on désigne sous le terme d'aura, durant environ une demi-heure. Il s'agit de sensations visuelles à forme d'éclairs lumineux de lignes aux couleurs vives ou d'une perte de vue temporaire.