infections oculaires


VPVC114 – –

Petits maux

Infections oculaires

 

Les infections oculaires (conjonctivite, kératite, blépharite, uvéite') regroupent un ensemble de pathologies d'origines infectieuse, auto-immune, allergique ou toxique touchant respectivement la conjonctive, la cornée, la paupière et les tissus intraoculaires (iris, corps ciliaire, choroïde ou rétine).

Les infections se transmettent par les mains.

Vrai ou Faux ?

Vrai - La grande majorité des infections oculaires sont dues à des germes exogènes, souvent manuportés ou transmis après un traumatisme, même minime (port de lentilles, chirurgie cornéenne). La contamination peut aussi avoir une origine sanguine (rétinite à cytomégalovirus chez un immunodéprimé) ou neurologique (herpès cornéen, zona ophtalmique).

 

Les circonstances d'apparition sont très importantes. Vrai ou Faux ?

Vrai ' Le médecin pose le diagnostic d'infection de l'appareil oculaire d'abord grâce à l'inspection et à l'interrogatoire.

Pour les atteintes superficielles (conjonctivite, kératite, blépharite), les notions de contact avec un autre patient déjà atteint, de traumatisme récent, même minime (dont le port de lentilles), et la présence d'antécédents infectieux (herpès, zona, etc.) sont des arguments majeurs en faveur d'une origine infectieuse.

 

On peut utiliser des corticoïdes. Vrai ou Faux ?

Faux - Les collyres et pommades contenant des corticoïdes ne doivent pas être utilisés pour traiter sans diagnostic précis une rougeur oculaire, certaines infections pouvant alors s'aggraver et mettre en péril le pronostic visuel.

 

Les kératites sont douloureuses. Vrai ou Faux ?

Vrai - Les kératites sont caractérisées par une douleur oculaire souvent intense (identifiée comme provenant de la surface du globe), une rougeur conjonctivale maximale autour du limbe, et une intolérance à la lumière (photophobie).

 

 

Il faut consulter immédiatement un spécialiste. Vrai ou Faux ?

Faux ' La prise en charge immédiate peut être faite par le médecin généraliste.

En cas de suspicion de kératite ou de kératoconjonctivite, d'uvéite (inflammation de l'intérieur de l''il) ou de rétinite, il conseillera si besoin la consultation d'un ophtalmologue en urgence. Un avis spécialisé s'impose également en l'absence d'amélioration sous traitement ou en cas de signes de gravité : sécrétions importantes, 'dème, baisse de l'acuité visuelle (même modérée), photophobie et douleur.

 

 

Conseils aux porteurs de lentilles

Le port de lentilles constitue le facteur de risque principal des kératites microbiennes sévères. La prévention de ces infections repose sur un respect strict des mesures d'hygiène :

- éviter tout contact des lentilles avec l'eau courante, donc entretenir l'étui avec les mêmes produits d'entretien

- se laver et s'essuyer soigneusement les mains avant toute manipulation des lentilles

- respecter strictement les temps de portage et les délais de renouvellement (propres à chaque type de lentilles)

- ne pas échanger ses lentilles avec une autre personne

- Les lentilles de contact ne doivent pas être portées pendant une infection oculaire.

- En cas de douleur, et/ou rougeur, et/ou baisse de la vision, retirer les lentilles sans les jeter, et consulter dans les plus brefs délais

- Ne pas utiliser le même linge de toilette que l'entourage.

 

 

""