Agir vite en cas d'AVC


VPVC120 – –

Agir vite en cas d'AVC

 

L'accident vasculaire cérébral (ou AVC) correspond à l'obstruction ou à la rupture d'un vaisseau du cerveau. Il en résulte un manque d'oxygène avec la possible destruction de la zone du cerveau concernée. La prise en charge des facteurs de risque en diminue la fréquence, et la connaissance des bons gestes face à un patient suspect de faire un AVC permet d'en atténuer les conséquences. L'essentiel à retenir.

L'AVC est un problème artériel. Vrai ou Faux ?

Vrai ' Les AVC surviennent sur des artères en mauvais état. Comme un tuyau d'arrosage usagé, les artères durcissent et se bouchent par dépôt de plaques d'athérome (essentiellement constituées de cholestérol). Si la pression artérielle est trop élevée (HTA), cette athérosclérose s'intensifie et le risque d'AVC ou d'infarctus augmente.

 

Le meilleur traitement, c'est la prévention. Vrai ou Faux ?

Vrai ' Les deux principaux facteurs favorisant l'athérosclérose sont, dans l'ordre, l'HTA et l'hypercholestérolémie. Il est maintenant prouvé qu'une élévation de ces facteurs augmente le risque d'AVC et d'infarctus et que la diminution des chiffres tensionnels ou de cholestérol diminue le risque. Ceci explique pourquoi les médecins prennent systématiquement la tension artérielle et font pratiquer des dosages sanguins.

Donc, le meilleur moyen de ne pas faire d'AVC est de faire baisser sa tension et son cholestérol si les chiffres sont trop élevés.

 

On peut repérer un AVC à des signes simples. Vrai ou Faux ?

Vrai ' L'AVC se manifeste soudainement par divers signes présents ensemble ou isolément. Le plus caractéristique est la déformation de la bouche (sourire asymétrique par exemple). Le sujet peut se plaindre d'une faiblesse d'un côté du corps, bras ou jambe (quand le sujet veut lever le bras, celui-ci retombe par exemple). Des troubles de la parole peuvent apparaître, voire même des difficultés de compréhension.

Si vous êtes témoin d'un de ces 3 signes, réagissez immédiatement, mais sans panique. Appelez le 115. Les services de secours vous feront préciser ce que vous avez observé. Informez-les sur le lieu et les moyens d'accès au patient et suivez leurs conseils.

 

Il est important d'agir vite. Vrai ou Faux ?

Vrai - « AVC, agir vite c'est important ». Ce conseil est répété, sous forme de slogan par les autorités de santé. A juste titre, car il existe des moyens de « déboucher » les artères endommagées. Ces moyens doivent être mis en 'uvre le plus rapidement possible pour être efficaces sur la thrombose (l'obstruction de l'artère) et surtout pour réoxygéner la partie du cerveau atteinte et permettre au sujet de retrouver ses fonctions cérébrales.

 

Il faut appeler le 115 avant le médecin traitant. Vrai ou Faux ?

Vrai - Le 115 doit d'abord être appelé, ce qui lance les secours sans retard. Puis il est possible d'appeler le médecin traitant. Si celui-ci peut se rendre disponible, il viendra faire les premiers gestes avant l'arrivée du Samu. Un AVC impose l'hospitalisation et tout retard est préjudiciable. Le médecin traitant ne vous en voudra pas d'agir dans cet ordre, mais bien au contraire, il vous en félicitera.

 

Il est facile de se rendre utile en attendant. Vrai ou Faux ?

Vrai - Après avoir appelé le 115 : allongez la personne avec un oreiller sous la tête et la laisser allongée jusqu'à l'arrivée des secours. Puis recueillez les informations utiles (noter l'heure de survenue des symptômes, le dernier contact avec la personne en bonne santé, regrouper les ordonnances et les résultats des dernières prises de sang réalisées).

 

On peut donner à boire ou des médicaments. Vrai ou Faux ?

Faux, Faux, Faux ' Il ne faut surtout pas donner à boire au patient (risque de le faire étouffer) ni de médicaments bien sûr, sous aucune forme, même s'il s'agit du traitement habituel.

 

""