Le dépistage du cancer du sein


VPVC121 – –

Dépistage du cancer du sein


 

Le dépistage du cancer du sein est généralisé sur l'ensemble du territoire depuis 2004. Les autorités sanitaires ont mis en place des campagnes en direction des femmes âgées de 50 à 74 ans, qui sont invitées à se faire dépister tous les deux ans.

""

 

Le programme de dépistage du cancer du sein est national. Vrai ou Faux ?

Vrai - Ce sont les pouvoirs publics qui assurent la mise en place et le déroulement de ce programme. L'objectif est, qu'à terme, toutes les femmes concernées suivent ce dépistage.

 

Les examens sont totalement gratuits. Vrai ou Faux ?

Vrai - Les consultations (examen clinique des seins) et les examens radiologiques (mammographie) sont pris en charge à 100 % par l'assurance maladie, sans avance de frais.

 

Toutes les femmes entre 50 et 74 ans sont concernées. Vrai ou Faux ?

Vrai - A partir de 50 ans et jusqu'à 74 ans révolus, vous recevrez tous les deux ans, à votre domicile, un courrier vous invitant à effectuer une mammographie et un examen clinique des seins. L'objectif est de pouvoir détecter la présence d'éventuelles anomalies avant l'apparition de symptômes.

 

Il faut faire faire un dépistage avant 50 ans. Vrai ou Faux ?

Faux et vrai - Si vous avez moins de 50 ans et pas de facteurs de risque particuliers, le dépistage n'est pas préconisé. En effet, il n'y a pas suffisamment d'études ayant montré l'efficacité de ce dépistage systématique avant 50 ans. Cependant, ce point est actuellement en cours de réévaluation par la Haute Autorité de santé. Toutefois, si vous présentez des facteurs de risque (cancer du sein dans la famille), votre médecin ou votre gynécologue vous fera faire des examens mammographiques avant 50 ans

 

Les mammographies faites dans le programme sont faites à la chaîne. Vrai ou Faux ?

Faux - .Le programme de dépistage offre des garanties supérieures à une démarche individuelle de détection du cancer du sein. Les clichés bénéficient d'une double lecture systématique par deux radiologues agréés et spécifiquement formés. En cas d'anomalie, un bilan immédiat est entrepris. Les installations sont évaluées tous les 6 mois.

 

Il faut continuer après 74 ans. Vrai ou Faux ?

Faux et éventuellement vrai - Après 74 ans, on n'est plus dans le cadre d'une invitation systématique et c'est une discussion au cas par cas qui doit avoir lieu avec son médecin traitant ou son gynécologue.

 

On peut choisir librement son radiologue. Vrai ou Faux ?

Vrai - Vous pouvez choisir librement votre radiologue sur la liste envoyée avec votre invitation au dépistage qui est actualisée tous les six mois. Si votre radiologue habituel figure sur cette liste, vous pouvez vous adresser à lui. L'essentiel est que le professionnel choisi soit agréé à pratiquer des mammographies dans le cadre du dépistage organisé du cancer du sein.

 

Il faut attendre longtemps pour avoir les résultats. Vrai ou Faux ?

Faux - Les premiers résultats sont donnés immédiatement à la fin de l'examen sous forme orale. Les résultats définitifs sont communiqués par courrier sous deux semaines, le temps nécessaire pour faire pratiquer une seconde lecture par un autre radiologue. Les résultats sont également transmis au médecin de votre choix.

 

La mammographie détecte 90 % des cancers. Vrai ou Faux ?

Vrai - La mammographie détecte plus de 90 % des cancers et ce avant que n'apparaissent les signes cliniques. Par contre, certains cancers de très petite taille peuvent passer inaperçus. C'est pour cette raison que l'on répète l'examen tous les deux ans.

 

Se faire dépister c'est mettre plus de chances de son côté. Vrai ou faux ?

Vrai - Le dépistage permet de prendre de vitesse un éventuel cancer. La mammographie permet de détecter des cancers de petite taille bien avant qu'ils ne soient palpables ou que des symptômes ne se manifestent.

Quand les cancers du sein sont détectés à un stade précoce, ils peuvent être guéris dans neuf cas sur dix. Les programmes de dépistage permettent ainsi d'augmenter le taux de guérison.

 

""

 

Iconographie Frantz Lecarpentier©