L''il, un organe à regarder


VPVC129 – –

L''il, un organe à regarder

 

 

« Regarde-moi dans les yeux ! » C'est ce que devrait dire chaque personne à partir de 40 ans' à son ophtalmologiste. À partir de cet âge, le bilan ophtalmique doit être systématique et régulier.

 

""

 

L''il est un organe particulier. Tout le monde sait que c'est l'organe de la vision et qu'à ce titre il peut présenter des troubles, corrigés par le port de lunettes correctrices : myopie, presbytie' Les sujets qui en souffrent ont l'habitude de consulter leur ophtalmologiste. Ce que l'on sait moins, c'est que les autres devraient en faire autant.

En effet, l''il est, selon un vieil adage médical, une porte ouverte sur le cerveau et plus particulièrement les vaisseaux du cerveau. En effet, l'examen du fond d''il renseigne sur l'état des vaisseaux dont on sait qu'ils sont mis à mal par l'athérosclérose due à l'hypertension artérielle, le diabète ou l'hypercholestérolémie.

 

L'examen de la vision doit être systématique à tous les âges de la vie

Il s'agit de contrôler l'acuité visuelle, la mobilité oculaire, les champs visuels et les structures externes.

Pour évaluer l'acuité visuelle, on demande au patient de lire des rangées de lettres majuscules sur une affiche suspendue au mur ou sur une image projetée par un appareil. Les rangées de lettres ont des tailles différentes ; le sujet est placé à une distance de cinq mètres et on lui demande quelles sont les plus petites lettres dont il peut distinguer la forme.

Par convention, l'acuité visuelle est notée sur une échelle de 1 à 10. Si un sujet à 10 sur 10, cela veut dire qu'il est capable de voir toutes les lettres qui lui sont montrées. La graduation de l'échelle repose sur l'angle sous lequel on voit les lettres. En effet, les plus petits détails de l'affiche sont vus depuis la distance de 5 mètres sous un angle de une minute. Rappelons que la minute est l'unité de mesure d'angle. Un individu qui a 1 dixième ne voit que des détails supérieurs à 10 minutes d'angle, 2 dixièmes, 9 minutes et ainsi de suite. Attention, l'avancée en âge induit inévitablement une baisse d'acuité visuelle et il n'est pas justifié de s'inquiéter outre mesure si l'on a perdu 2 ou 3 dixièmes à 50 ans.

L'ophtalmologiste complétera cet examen de l'acuité visuelle par un examen général de la physiologie oculaire : champ visuel ou largeur de la vision, mobilité oculaire et des glandes lacrymales. Ces informations sont importantes, en particulier pour la conduite automobile.

 

 

Examen des vaisseaux de l''il

L''il est un organe transparent. Cette caractéristique permet d'avoir un accès visuel direct sur les vaisseaux qui tapissent la rétine. Or, il est maintenant bien établi que les vaisseaux rétiniens suivent le même rythme de dégradation que les vaisseaux du cerveau ou du c'ur. Ceci explique que le fond d''il soit recommandé systématiquement en cas de suspicion d'athérosclérose. Ainsi, les patients qui sont hypertendus, diabétiques ou qui ont du cholestérol (toutes causes à l'origine de l'athérosclérose ou dégradation des artères) doivent avoir un fond d''il tous les deux ou trois ans, voire tous les ans.

L'intérêt est double. Cet examen permet de diagnostiquer précocement les anomalies qui pourraient apparaître au niveau des artères de la rétine et ainsi, les traiter pour éviter les troubles oculaires et la cécité (rappelons que la cécité est l'une des complications les plus redoutées du diabète). Mais également, c'est le meilleur moyen de suivre l'état de dégradation des artères en général et d'adapter le traitement des patients hypertendus ou de diagnostiquer une DMLA.

 

La DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est la première cause de malvoyance. On estime que 12 % de la population entre 65 ans et 75 ans, soit un million de personnes, présentent une DMLA et ce nombre augmente avec le vieillissement de la population.

Il s'agit d'une altération maculaire ; donc au centre de l''il. La macula est la zone centrale de la rétine où l'acuité visuelle est maximale. Colorée en jaune, on lui donne le nom de tache jaune. Cette zone ne contient aucun vaisseau, sa vascularisation est assurée par la choroïde (membrane sous-jacente à la rétine). La dégénérescence de cette zone se traduit par une baisse progressive de la vision centrale. Ces patients ne deviennent pas aveugles, mais perdent tout le champ de vision utile pour la lecture, la conduite et la vision fine.

Une baisse d'acuité visuelle, surtout si elle survient rapidement, nécessite une consultation en urgence avec examen du fond d''il.

 

À quel rythme faut-il consulter ?

Le rythme de consultation est variable selon vos antécédents familiaux ou personnels, et selon vos maladies présentes. Demandez toujours conseil à votre ophtalmologiste.

En cas de troubles de la vision ou d'hypertension évolutive, ou de diabète mal équilibré, une visite bi-annuelle est conseillée, une fois par an dans les autres cas. Toutefois, si vous constatez une baisse brutale de votre vue, si elle devient trouble, si certains symptômes apparaissent ('il rouge, 'il douloureux...), si vous avez reçu un choc, vous devez consulter rapidement.

 

 

Le fond d''il

Le fond d''il est l'examen ophtalmologique destiné à étudier en particulier la rétine.

Il s'agit d'un examen indolore, réalisé par un ophtalmologiste et qui a pour but de détecter une éventuelle atteinte de la rétine, consécutive à une myopie, un diabète (on parle alors de «rétinopathie diabétique»), une hypertension artérielle, une dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) ou un glaucome.

 

Ce qu'il faut savoir avant un fond d''il

Lorsque vous prenez rendez-vous pour un fond d''il sur le conseil de votre ophtalmologiste, prévoyez une plage horaire assez large (une heure environ), en raison du temps requis pour la préparation de l'examen.

Ensuite, le jour de la consultation, venez sans lentilles de contact, ne vous maquillez pas les yeux et signalez vos éventuelles allergies, problèmes oculaires ou autres maladies, ainsi que vos traitements en cours.

Par ailleurs, organisez-vous pour vous faire raccompagner ou empruntez les transports en commun (ou un taxi) après l'examen. En effet, vos pupilles resteront dilatées pendant plusieurs heures, ce qui favorise l'éblouissement. Cela rend notamment difficile la conduite d'un véhicule. Pour les mêmes raisons, il est préférable de porter des lunettes de soleil après un fond d''il (surtout si le soleil brille !).

 

Déroulement de l'examen

Tout d'abord, rappelons que cet examen est indolore. Dans un premier temps, l'ophtalmologiste, afin de bien voir le fond de l''il, va dilater (élargir) les pupilles, en mettant des gouttes. Parfois le collyre utilisé peut provoquer une sensation passagère de brûlure, voire un goût désagréable dans la bouche. Cette sensation disparaît au bout de quelques secondes.

Après 20 à 40 minutes, l'ophtalmologiste procède à l'examen lui-même. Celui-ci dure 5 à 10 minutes. Grâce à un système de lentilles et de lampes (il existe plusieurs techniques différentes), le médecin examine au travers du cristallin, la rétine. La dilatation de la pupille permet d'élargir le champ de vision de l'examinateur et ainsi de bien observer l'ensemble du fond de l''il.

 

 

 

La rétine est essentielle à la vue

Cette fine membrane, irriguée de vaisseaux sanguins, recouvre le fond de l''il. Elle est formée de cellules qui captent la lumière. La rétine envoie les images qui se forment au fond de l''il au cerveau par le nerf optique. L''il fonctionne comme un appareil photographique numérique.

 

""