Attention, les poux menacent


VPVC130 – –

Attention, les poux menacent


Comme tous les ans, un grand nombre d'écoles verront fleurir l'avertissement : « attention, les poux sont de retour ». Fléau bien connu des parents ! On peut, malgré tout en venir à bout au moyen de soins appropriés.

 

 

""

Il existe plusieurs variétés de poux : les poux de corps, les poux de pubis et les poux de tête. Ce sont ces derniers qui jouent les terreurs sur la tête de nos écoliers.

Les poux sont des insectes qui se nourrissent de sang. Ils sont constitués d'une tête et d'un corps avec trois paires de pattes. Ils mesurent entre 2 et 4 millimètres. Chacune d'entre elles se termine par une pince qui leur permet de s'accrocher solidement aux cheveux et aux fibres des vêtements. Au stade de l''uf, appelé lente, ils sont plutôt jaunâtres (les lentes vides sont blanchâtres). À l'âge adulte, ils sont gris, plus ou moins foncés selon qu'ils sont plus ou moins gorgés de sang.

 

Les poux se reproduisent vite

Les femelles pondent 5 à 10 'ufs par jour pendant un mois. Les lentes éclosent en 7 à 10 jours et les jeunes poux deviennent ensuite adultes en 2 semaines, avec une durée de vie de un à deux mois sur les cheveux (en dehors d'une chevelure, leur durée de vie n'excède pas 3 jours).

 

Les poux se transmettent par contact

Les poux ne sautent pas et ne volent pas. Ils se transmettent par contact direct de cheveux à cheveux ou par les vêtements (bonnets, écharpes,'). Donc, tant qu'il reste un pou vivant sur une chevelure, la transmission est possible. D'où la nécessité d'une éradication complète pour supprimer les sources de contamination.

 

Les démangeaisons sont le premier signe évocateur

Lors de l'infestation par les poux, de fortes démangeaisons (ou prurit) apparaissent. Ces dernières surviennent de jour comme de nuit, au niveau du cuir chevelu. Une inspection révèle la présence de lésions de grattage, surtout derrière les oreilles ou sur le cou. En cas d'infestation massive, on peut observer plus rarement des ganglions au niveau de la nuque. Une inspection en règle s'impose alors (voir encadré).

 

L'élimination manuelle est le traitement le plus efficace

Dès le diagnostic posé, il convient d'éliminer manuellement et très régulièrement les poux de la tête de l'enfant (voir encadré). Dans certains cas, un traitement sera indiqué par le pharmacien. Mais il faut savoir que les poux font de la résistance et qu'il n'existe pas de traitement véritablement miracle.

 

Attention aux idées reçues

' Les adultes attrapent aussi des poux : OUI

' Les cheveux courts peuvent accueillir des poux : OUI

' Même les gens propres peuvent avoir des poux : OUI

' Les poux ne volent pas, ils se transmettent par contact : OUI

' Les poux ne transmettent pas de maladies : OUI

 

Conseils en cas de suspicion

Dès que l'information sur la présence de poux à l'école est diffusée, une inspection de la tête de vos enfants est de rigueur.

Il faut regarder toute la longueur des cheveux et spécialement près de la racine. Pratiquer cet examen sous une lumière vive (les poux n'aimant pas la lumière, ils trahissent leur présence en se déplaçant). Les zones de prédilection se situent derrière les oreilles et la nuque.

En écartant bien les cheveux, il faut rechercher les poux et les lentes. Les poux se voient facilement. Pour les lentes, il faut rechercher les petits éléments grisâtres fermement attachés aux cheveux. Un lente se reconnait au fait qu'elle ne se décroche pas en tirant simplement dessus. Il faut généralement la faire glisser le long du cheveu pour l'éliminer.

On peut s'aider d'un peigne à poux (à demander à son pharmacien), en le passant dans les cheveux secs au dessus d'un lavabo. Ce peignage permet un repérage plus rapide des poux mais ne dispense pas en cas de poux d'inspecter à la main l'ensemble des cheveux.

 

 

""