Le pharmacien, un citoyen actif


VPVC130 – –

""

 

Le pharmacien, un citoyen actif


 

Acteurs au quotidien au service de la santé de tous, les pharmaciens occupent une place particulière dans la vie de notre société. Certains vont plus loin et s'investissent dans des actions concrètes auprès de leurs concitoyens.

Je me souviens très bien que lorsque que j'étais jeune, le pharmacien de mon village était aussi le maire. J'imagine que sa disponibilité et la facilité de le joindre à tout moment ont contribué à son élection. Leurs connaissances des hommes et de la vie font que bien souvent les pharmaciens occupent une place particulière dans la vie sociale de leur ville. Le nombre de pharmaciens élus localement est très important. Ils apportent ainsi une expérience pragmatique pour le bénéfice de tous.

 

Souvent également, les pharmaciens peuvent s'impliquer dans des actions plus inattendues. J'ai ainsi une amie, Béatrice, qui est pompier volontaire dans sa petite ville. « Je suis pharmacien de sapeurs-pompiers volontaire (PSPV) avec le grade de capitaine, m'explique-t-elle. Pour le devenir, je suis simplement aller voir le chef de centre en lui faisant part de ma volonté ». C'est ainsi que Béatrice a signé un engagement de 5 ans après un examen médical pratiqué par un médecin de sapeurs-pompiers et un examen d'aptitudes physiques.

 

Quant aux missions qu'est amenée à remplir Béatrice, elles sont multiples. « En tant que  pharmacien de sapeurs-pompiers, raconte mon amie pharmacien, j'apporte des conseils en matière de médecine préventive, d'hygiène et de sécurité, notamment auprès du comité d'hygiène et de sécurité. Je peux aussi intervenir en tant que soutien sanitaire en cas d'incendie, de secours et de soins d'urgence aux sapeurs-pompiers.  Je suis aussi chargée de la surveillance de la condition physique des sapeurs-pompiers ! »

 

On le voit, le rôle d'un PSPV recouvre de nombreuses activités puisqu'il collabore également à la formation des sapeurs-pompiers, au secours à personnes et à la surveillance de l'état de l'équipement médico-secouriste du service. Il lui arrive même d'intervenir dans les domaines des risques naturels et technologiques. « Au sein des sapeurs-pompiers, explique Béatrice, il y a des pharmaciens professionnels mais là c'est un métier. Ce je que je fais ressemble plus à du bénévolat, même si je perçois une petite indemnité. »

 

Des pharmaciens bénévoles, il en existe beaucoup, dans des associations ou même à titre individuel. C'est le cas du pharmacien de mon village. Plusieurs fois dans l'année, il intervient dans les écoles et au collège. « Même si je ne suis pas élu, il m'apparaît logique de participer activement à la vie sociale de ma commune, me confie mon pharmacien. Notre formation de professionnels de santé nous permet de transmettre chaque jour des informations à nos patients. Nous avons aussi des responsabilités à tenir dans le cadre de la prévention. C'est à ce titre que plusieurs fois par an, je me rends dans les écoles primaires et au collège. »

 

Alors, régulièrement, en collaboration étroite avec les enseignants et les directions scolaires, mon pharmacien passe quelques heures à expliquer en fonctions de l'âge des enfants, les règles fondamentales d'hygiène, l'importance de la vaccination, les notions de contraception, la nécessité d'une bonne alimentation et de l'activité physique. «  Les sujets ne manquent pas, remarque mon pharmacien. Les enfants se montrent à chaque fois vraiment intéressés à condition de bien choisir le thème et de faire preuve d'imagination pour les explications. »

 

C'est une évidence, il est essentiel d'informer nos enfants pour qu'ils soient demain pleinement responsables de leur santé. Les pharmaciens contribuent à ces actions tout comme ils sont nombreux à s'investir dans l'aide à leurs concitoyens.

 

Alain Grollaud

 

""