Le surpoids et l'obésité


VPVC138 – –

Le surpoids et l'obésité

Le surpoids et l'obésité sont devenus de véritables priorités de santé publique. En effet, ces phénomènes touchent plus d'un tiers des Français, soit deux fois plus qu'il y a 20 ans. Comme dans tout ce qui touche à la santé, votre pharmacien aide et conseille ses patients parfois démunis face à ce souci.

 

""

 

 

Le plus souvent, le surpoids provient d'un déséquilibre énergétique entre les calories consommées et les calories dépensées. L'analyse de cette épidémie au niveau mondial a permis d'en déterminer les principales causes. Il est ainsi notable qu'une plus grande consommation d'aliments d'origine industriels et très caloriques apportent trop de graisses et de sucres alors qu'au contraire, ils s'avèrent pauvres en vitamines, en minéraux et autres micronutriments pourtant indispensables. Par ailleurs, il est évident que les modes de transport, l'urbanisation et un travail plus sédentaire débouchent sur une diminution sensible de la pratique d'activité physique.

 

« Mauvaise alimentation et arrêt de l'activité physique, confirme mon pharmacien, voilà bien, les sources principales de l'augmentation du surpoids. L'exemple américain est à ce point de vue significatif. En 20 ans, le poids moyen des Américains a augmenté de 7 kilos. Mais pour autant, les études montrent qu'aucune différence en termes de taille n'a été mesurée ».

 

N'imaginons pas que notre exception culturelle française nous mette à l'abri d'un tel phénomène. Les chiffres font malheureusement état d'une progression semblable en France. Bien entendu, la campagne 5 fruits et légumes par jour tente de sensibiliser la population mais, ce n'est pas suffisant. « A la pharmacie, remarque mon pharmacien, nous recevons tous les jours des personnes en surpoids. Surtout, ces patients souffrent en général de pathologies chroniques pour lesquelles la surcharge pondérale constitue un facteur de risque supplémentaire. Notre rôle consiste alors à leur faire comprendre d'une perte de poids sera bénéfique pour l'amélioration de leur pathologie. »

 

Il convient donc surveiller son poids. Véritable facteur de risques cardio-vasculaires, l'obésité est très souvent associée à un excès de cholestérol, de l'hypertension, du diabète, des complications respiratoires, de l'arthrose, etc.

« Pour savoir si vous êtes en surpoids, conseille mon pharmacien, calculez votre indice de masse corporelle (IMC). Pour cela, vous appliquez la formule suivante : votre poids (en kg) divisé par (votre taille x votre taille) (en mètre). »

Exemple, vous pesez 74 kg et mesurez 1,77 m. Votre IMC est de 23,62 car 74 / (1,77 X 1,77) = 23,62. « Si l'IMC est compris entre 18.5 à 25, c'est normal, explique mon pharmacien. De 25 à 30 vous êtes en surpoids, de 30 à 35, en obésité modérée et à plus de 40, il s'agit d'obésité morbide ou massive. » Pour revenir sur le cas des Etats-Unis, l'IMC moyen des citoyens américains est aujourd'hui respectivement de 28,9 et 28,8 pour les hommes et les femmes, juste à la limite de l'obésité modérée !

 

Face à cela, la prévention doit jouer un rôle fondamental. « Nous devons changer nos habitudes alimentaires et pratiquer impérativement une activité physique, me dit mon pharmacien. Arrêtons de prendre la voiture pour faire 500 mètres, montons par les escaliers plutôt qu'avec l'ascenseur, marchons au moins une demi-heure tous les jours. Bien entendu, nous devons cesser manger trop gras et trop sucré et cette éducation doit commencer dès l'enfance. »

De nombreuses personnes ont essayé plusieurs régimes et ont repris leurs kilos quelques temps après. Evoluer dans ses habitudes hygiéno-diététiques n'est pas facile. Vous pouvez en parler avec votre pharmacien.

 

 

 

""

 

Photo Phovoir/Atelier Frantz Lecarpentier