L'utilité de la médication familiale


VPVC142 – –

L'utilité de la médication familiale

Comme de nombreux espaces publics, la pharmacie d'aujourd'hui ne ressemble plus à celle qu'ont connue nos grands-parents. Même s'il subsiste de nombreux produits qui ont su traverser les années, notre relation avec le médicament a changé. Cependant, même si nous pouvons choisir nous-même certains produits dits de médication familiale placés en libre-accès, le rôle du pharmacien pour nous conseiller le bon médicament au bon moment et dans les bonnes quantités demeure fondamental.

 

Il m'arrive souvent d'accompagner ma mère à sa pharmacie. S'orientant facilement dans l'espace client, elle semble savoir exactement où elle va et tout à fait à l'aise au milieu des rayons. Elle s'arrête alors devant celui de la médication familiale où il est indiqué « Libre-accès ». « J'ai l'impression que ma rhinite me reprend, me dit-elle. La dernière fois, mon pharmacien m'a conseillé des comprimés à sucer qui m'ont fait du bien. Je vais en acheter une boîte. » Elle repère la boîte, l'attrape et se dirige vers le comptoir.

 

Je m'étonne alors auprès d'elle de cette facilité avec laquelle elle agit. « Vraiment tu me surprends, lui dis-je. Tu avais beaucoup de réticence à prendre des médicaments avant, il fallait que le médecin insiste pour te convaincre de la nécessité de suivre son traitement. Tu n'as plus d'appréhension ? » « Ce n'est pas que je n'avais pas confiance en notre docteur ni vis-à-vis de mon pharmacien mais, je trouve que j'ai maintenant plus d'information sur les médicaments et je suis consciente que nous devons d'avantage nous préoccuper nous-même de notre santé. »

 

En fait, son comportement est conforme à l'attitude la plupart d'entre nous. Une enquête a montré que 9 français sur 10 considèrent que c'est à eux de prendre en charge leur santé. C'est pourquoi, les autorités de santé ont de facilité l'accès à un certain nombre de médicaments de médication familiale. Ces produits sont par définition accessibles sans ordonnance du médecin et ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. Par contre, une liste précise décidée par les pouvoirs publics et fait l'objet d'une mise à jour régulière.

 

Ma mère montre alors sa boîte au pharmacien et lui dit, « je vais reprendre le médicament que vous m'avez conseillé l'autre jour. C'est vraiment efficace et je peux l'acheter sans ordonnance, n'est-ce pas ? » Le pharmacien sourit et lui répond, « oui, oui, vous pouvez. Cependant, je dois faire mon travail de pharmacien et vérifier avec vous que c'est bien le médicament qu'il vous faut. » S'en suit un échange rapide sur les symptômes de ma mère, la façon dont elle a pris le médicament et le bon dosage car même si l'accès est libre, la vente doit obligatoirement passer par le conseil d'un pharmacien.

 

« En tout cas, poursuit ma mère, je suis contente de pouvoir avoir un vrai médicament et non pas quelque chose qui n'a aucun effet. D'ailleurs, à ce sujet je voulais vous dire que cela m'a un peu endormi quand je l'ai pris. » Le pharmacien soulève un sourcil et prévient, « même s'ils sont accessibles sans passer par votre médecin, ces médicaments sont de vrais médicaments avec une autorisation de mise sur le marché comme pour les médicaments remboursés. » Puis, reprenant la boîte de comprimés, il précise « cela dit, ce médicament peut effectivement entraîner de la somnolence chez les personnes très sensibles, nous allons voir ensemble si c'est un problème de dosage ou si je dois vous conseiller un autre médicament. » Je les laisse alors converser tous les deux et réfléchit au dialogue bien édifiant auquel je viens d'assister.

 

Voilà bien un exemple de l'évolution de la pharmacie et de la responsabilisation des patients. La médication familiale répond à l'objectif de développer la prévention et l'automédication pour traiter les petits maux de la vie quotidienne. Cela correspond aux attentes du grand public et permet aux médecins de se consacrer aux pathologies plus importantes.

 

Cependant, cela ne peut fonctionner qu'avec un apprentissage de la population et la mise à disposition des informations nécessaires. C'est là que le rôle du pharmacien continue d'être primordial. Il contribue à améliorer le parcours de soins tout en permettant aux patients d'accéder à un usage adapté.

Théodore Crosnier

""