Les vitamines


VPVC145 – Mars 2018 – Crédit photo Phovoir

Paradoxalement, alors que l’alimentation n’est plus un problème à notre époque, on constate de plus en plus de carence en vitamines. Quand et comment faut-il y remédier ?

 

Qu’est-ce que les vitamines ?

Les vitamines sont des molécules indispensables à la vie et que l’organisme humain n’est pas capable de synthétiser en quantité suffisante. Elles doivent donc être apportées par l’alimentation.

 

Comment les nomme-t-on et quelles sont les plus importantes ?

On a pris l’habitude de les désigner par des lettres (A, B, C, D, E, K, etc.). Mais au fil des découvertes, on s’est aperçu que sous une même lettre on désignait en fait plusieurs molécules différentes. Ceci explique qu’il existe plusieurs vitamines B (B1, B6, B12, etc.). La liste définitive contient treize vitamines et toutes sont importantes.

 

L’alimentation suffit-elle à assurer un apport suffisant pour toutes les vitamines ?

Les vitamines sont apportées par une grande variété d’aliments. Donc, une alimentation équilibrée est la meilleure garantie d’un apport suffisant dans les conditions normales. Malheureusement, même dans notre pays, les médecins observent de plus en plus de patients carencés en vitamines. Deux principales explications sont avancées : des habitudes alimentaires déséquilibrées et les nombreux états pathologiques chroniques ou du vieillissement synonymes de sous-alimentation.

 

Quelles sont les manifestations d’une carence en vitamines ?

Tout dépend de la ou des vitamines. Par exemple, des troubles de la peau peuvent être dus à une carence en vitamine A, ou des troubles de la coagulation sanguine à la vitamine K ou B9. Mais, d’une façon générale, les carences sont polyvitaminiques et ont des répercussions sur l’ensemble de l’organisme. D’ailleurs, tous les états de fatigue sont souvent améliorés par un apport en vitamine, ce qui est logique.

 

Quand avoir recours aux apports complémentaires ?

Dans toutes les situations où une carence vitaminique peut s’observer. Particulièrement dans des contextes d’alimentation déséquilibrée, d’un alcoolisme chronique, d’une malabsorption digestive chronique, d’une grossesse et dans le cas d’un âge avancé. Dans ces cas, un apport complémentaire sera conseillé.

 

Faut-il prendre des vitamines durant la grossesse ?

Normalement non. Mais le besoin en vitamines est considérablement augmenté lors de la grossesse et des déficits vitaminiques peuvent donc apparaître. Les vitamines A, B6, B9 et D sont particulièrement importantes.

 

Et en cas de régimes ?

Les situations d’alimentation déséquilibrée se voient dans les régimes végétariens ou végétaliens (carence en B12, D, etc.) et aussi dans les régimes amaigrissants mal contrôlés (toutes les vitamines).

 

Chez la personne âgée ?

Si la personne âgée maintient de bons apports alimentaires bien équilibrés, il n’y a normalement pas de carence. Mais on sait que plus on avance en âge, plus les apports alimentaires se réduisent et plus ils se déséquilibrent. Dans les faits, les sujets âgés présentent de nombreux déficits vitaminiques, en particulier pour les vitamines B1, B6, B9, B12, C et D. Il faut alors faire une supplémentation vitaminée.

 

Vitamines

Origines

A (rétinol)

Fruits, légumes et foie

B1

beaucoup d'aliments : viande de porc, pain, riz

B12

protides (viandes, abats, œufs), levure de bière, végétaux.

B3 ou PP ou acide nicotinique

fèves et fruits, levure de bière, germes de blé, foie (+++), poisson

B5 ou acide pantothénique

Tous les aliments

B6 ou pyridoxine

levure de bière, germes de céréales, viande, abats, poisson, produits laitiers, jaune d'œuf, légumes verts et fruits

B8 ou H ou biotine

Toute l'alimentation

B9 ou acide folique

Végétaux (épinards, d’où son nom), foie et viandes

B12

Viandes et laitages

C

fruits et légumes, abats

D

jaune d'œuf, beurre, foie surtout de poisson

E

Aliments gras

K

Touts aliments