Les brûlures gastriques


VPVC147 – Juillet Août 2017 –

Ressentir une brûlure au niveau de l’estomac est une situation très fréquente, surtout en vacances. Généralement bénigne si elle ne dure que quelques jours, elle nécessitera de consulter si elle perdure.

 

Qu’appelle-t-on brûlure gastrique ?

Les brûlures d'estomac, ou brûlures gastriques ou encore brûlures épigastriques, se définissent par une sensation d'acidité, de brûlures localisées au creux de l'estomac. Les médecins emploient le terme de « dyspepsie », littéralement digestion difficile.

 

Quand se manifestent-elles ?

Ces douleurs se manifestent souvent après les repas ou en position allongée. Classiquement un repas copieux et « arrosé » en est la cause. Paradoxalement, en vacances, un changement de régime alimentaire avec l’introduction de fruits et légumes en quantité peut entraîner ce type de douleur sur un estomac peu habitué aux crudités.

 

Quelle pathologie font-elles suspecter ?

La plupart des brûlures d’apparition récente sont dites « fonctionnelles », c'est-à-dire qu’il s’agit d’un dérèglement du fonctionnement de l’estomac. On ne retrouve alors aucune lésion organique. Si ces douleurs persistent, elles peuvent traduire une gastrite, c'est-à-dire une atteinte inflammatoire de la paroi de l’estomac.

 

Quelles différences avec le pyrosis ?

On définit le pyrosis comme une brûlure ascendante partant de l'estomac et remontant vers la gorge. Le pyrosis est causé par un reflux d’une partie du contenu de l’estomac dans l’œsophage. Cette sensation « retrosternale » s'accompagne de remontées acides le long de l'œsophage. Ces remontés peuvent atteindre la bouche.

 

Quel en est le mécanisme de survenue ?

Il faut savoir que l’estomac sécrète une grande quantité d’acide chlorhydrique. Le pH (concentration en ions acides) de l’estomac est aux environs de 2 à 2,5, c'est-à-dire que ce contenu est très acide. Mettre un doigt dans une solution de pH2 causerait des dommages irréparables à ce dernier. Alors comment l’estomac résiste-t-il ? Parce qu’il possède un système de protection appelé barrière gastrique, à base de mucus qui recouvre toute la muqueuse. À l’état normal, cette barrière s’oppose à l’agressivité de l’acide et le sujet ne ressent rien. Si cette barrière est altérée, l’acide attaque la muqueuse et c’est l’inflammation douloureuse.

 

Faut-il craindre un ulcère gastrique ?

Classiquement, la douleur de l’ulcère est une crampe (sensation de torsion) survenant tardivement après le repas et le repas suivant soulage cette douleur.

 

Comment les traiter ?

En cas de brûlures aigues, de survenue récente, pas d’affolement. D’abord, reprendre un régime alimentaire sans excès, à base de féculents, supprimer l’alcool et les condiments agressifs et… le tabac. Ensuite en parler à son pharmacien qui saura conseiller un pansement gastrique.

 

Quand consulter ?

Si les brûlures persistent, il est conseillé d’en parler à son médecin traitant. Il préconisera les examens nécessaires et prescrira le traitement approprié.