Les rhumatismes


VPVC149 – Novembre Décembre 2018 – Votre Pharmacien Vous Conseille

« J’ai des rhumatismes ». Plainte souvent formulée. Mais que recouvre ce mot ? Quelles souffrances traduit-il ? Quelles en sont les conséquences sur la santé ?

 

Photo Phovoir AFL

 

On classe sous le terme de rhumatisme toute maladie responsable de douleurs ou d'inflammations affectant les articulations ou les tissus voisins (tendons, ligaments, etc.). C’est dire la diversité des situations et des causes.

 

Des causes très diversifiées

Ces pathologies ont des formes diverses. Elles peuvent être aiguës comme les arthrites infectieuses, ou chroniques comme l’arthrose qui est une dégénérescence du cartilage. Elles peuvent concerner l’espace articulaire (dépôts de cristaux, etc.), ou l’os ou les tendons (tendinites).

Les rhumatismes touchent tous les âges et ne sont pas forcément l'apanage de la vieillesse. Les rhumatismes inflammatoires chroniques sont les plus handicapants et leur évolution se fait fréquemment vers des raideurs articulaires ou des déformations.

 

Des symptômes peu spécifiques

La douleur est le maître symptôme. Celle-ci peut être constante ou intermittente, d’intensité variable. L’inflammation, si elle est présente, va entraîner un gonflement (œdème). On observera possiblement une rougeur ou une chaleur à la palpation. Le patient pourra se plaindre de raideur articulaire le matin ou durant la journée.

Deux types de rhumatismes sont particulièrement fréquents et préoccupants : l’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde.

 

L’arthrose ou dégénérescence du cartilage articulaire

L'arthrose est une dégénérescence du cartilage des articulations sans infection et normalement sans inflammation, même s’il existe des formes avec une composante inflammatoire. Cette dégénérescence conduit à une destruction plus ou moins rapide du cartilage qui enrobe l'extrémité des os. Anatomiquement, cette destruction s'accompagne d'une prolifération osseuse sous le cartilage et d’une irrégularité (pincement) de l’espace entre les extrémités osseuses.

C'est la maladie articulaire la plus fréquente. Elle touche surtout les hanches, les articulations vertébrales et les mains. Lorsque les lésions sont évoluées et que le handicap est important, l’intervention chirurgicale est la seule solution car les antidouleurs ne sont plus suffisamment efficaces.

 

La polyarthrite rhumatoïde

Il s’agit d’un gonflement douloureux au niveau des mains, des poignets ou des genoux. L'atteinte de plusieurs articulations donne son nom à la polyarthrite rhumatoïde.

Caractérisée par une chaleur au toucher, l'inflammation est généralement bilatérale (droite et gauche) et handicape la mobilité. Très douloureuse, cette maladie peut se manifester toute la nuit et par une raideur très handicapante le matin. Des manifestations extra articulaires peuvent survenir comme de la fièvre, une perte de poids des atteintes cutanées.

Lune des caractéristiques de cette maladie est l’alternance de poussées et de périodes de repos. Comme elle touche les sujets jeunes, elle constitue un problème de santé publique de plus en plus préoccupant.

C’est la forme de rhumatisme qui profite actuellement des principaux progrès diagnostiques et thérapeutiques avec l’arrivée de médicaments efficaces et mieux tolérés, à tel point que l’on parle d’une véritable révolution rhumatologique.