L’enrouement ou dysphonie


VPVC150 – Janvier Février 2019 – Votre Pharmacien Vous Conseille

L’enrouement ou dysphonie correspond à une altération de la voix. Le plus souvent isolé en dehors d’une infection ORL, il est sans gravité. Par contre, il faut consulter en cas de récidives.

 

L’enrouement isolé est le plus souvent d’origine virale. Vrai ou faux ?

Vrai – L’enrouement d’apparition récente est le plus souvent du à une infection virale, consécutive ou pas à un refroidissement (hiver ou courant d’air froid en période chaude). Il est généralement sans gravité. S’il persiste, il peut être dû à un surmenage des cordes vocales ou à une lésion chronique du larynx.

 

L’extinction de voix est une forme d’enrouement. Vrai ou faux ?

Vrai – La dysphonie peut prendre différentes formes. La voix peut être enrouée, rauque ou éraillée. Il NE s’agit en fait que de nuances. Elle peut être également complètement éteinte. On parle alors d’extinction de voix, la terreur des gens qui doivent s’exprimer en public.

 

Si l’enrouement persiste, il faut consulter. Vrai ou faux ?

Vrai – L’enrouement dure généralement moins d’une semaine. S’il persiste au-delà, un examen médical est indiqué pour en rechercher sa cause.

 

Un reflux gastro-œsophagien peut provoquer un enrouement. Vrai ou faux ?

Vrai – En cas d’enrouements fréquents, même de courte durée, le médecin recherchera un éventuel reflux gastro-œsophagien. En effet, le contenu de l’estomac est très acide. Chez certaines personnes, le sphincter situé entre l’estomac et l’œsophage remplit mal sa fonction et laisse passer des remontés d’acides qui viennent irriter le larynx. Le traitement de l’enrouement sera donc celui du reflux ou RGO.

 

Un enrouement qui réapparait chez un fumeur ne doit pas inquiéter. Vrai ou faux ?

Faux – Un enrouement chez un fumeur ou un buveur chronique, surtout s’il dure, doit faire consulter rapidement. Cet enrouement doit être considéré comme un signe d’alerte encourageant à arrêter impérativement le tabac et l’alcool.

 

Le meilleur traitement d’un enrouement aigu est le repos de la voix. Vrai ou faux ?

Vrai – Tous les gens de théâtre le savent, en cas d’enrouement, on reste dans sa loge. Dans la vie courante, il suffit de ne parler que pour les choses essentielles et de ne s’exprimer que dans un milieu calme, afin de ne pas avoir à pousser sa voix. Le plus souvent, en un ou deux jours tout rentre dans l’ordre.

Dans le même temps, il faut boire régulièrement des petites gorgées pour humidifier sa gorge et humidifier l’air ambiant, et donc se méfier des pièces trop chauffées en hiver.

 

Un traitement anti-inflammatoire est un moyen efficace et rapide. Vrai ou faux ?

Faux – Les anti-inflammatoires sont quasiment sans effet sur le larynx. Ils ne seront indiqués qu’en cas de fièvre ou de douleurs, mais on sort alors du cadre de l’enrouement isolé pour entrer dans celui des affections ORL.

 

Un enrouement chez le nourrisson doit conduire à consulter un médecin. Vrai ou faux ?

Vrai – Un enrouement chez le nourrisson traduit une laryngite qui peut entrainer des difficultés respiratoires chez le nourrisson. En effet, à cet âge, le diamètre du larynx est très réduit et l’inflammation peut obstruer complètement le conduit.