Les coups de chaleur


VPVC153 – Juillet Août 2019 – Votre Pharmacien vous conseille

 

Les personnes âgées et les jeunes enfants en sont souvent les victimes. La crainte d’un coup de chaleur doit être une préoccupation de l’entourage durant les périodes de canicule.

 

 

 

Le coup de chaleur est consécutif à une mauvaise régulation de la température du corps. Vrai ou Faux ?

Vrai - On appelle coup de chaleur l’élévation de la température corporelle suite à une trop longue période d’exposition à une forte chaleur. L’insolation est un coup de chaleur provoqué par une trop longue exposition au soleil. Les médecins parleront d’hyperthermie.

Chez l’adulte en bonne santé, l’organisme est normalement capable de réguler la température autour de 37°, sauf en cas de situations extrêmes. Par contre, l’organisme du jeune enfant n’en est pas encore capable et celui de la personne âgée la perd en vieillissant.

 

La rougeur du visage est un premier signe qui doit alerter. Vrai ou Faux ?

Vrai - Généralement, une rougeur au visage, des crampes, une forte envie de boire sont ressenties. À un stade plus avancé, ce sont des céphalées, une peau sèche et chaude, des nausées, des vomissements, des douleurs musculaires, un étourdissement voire un évanouissement qui sont observés. Mais ces symptômes ne sont ressentis que par un adulte. La personne âgée est souvent peu sensible aux dérèglements précoces et perçoit moins bien les sensations corporelles de soif et de chaleur.

 

Chez bébé, les geignements doivent alerter. Vrai ou Faux ?

Vrai - Les bébés et les jeunes enfants n’ont pas encore la capacité d’un adulte de réguler la température corporelle et comme ils se déshydratent plus vite, en raison d’un rapport surface corporelle/poids défavorable, le coup de chaleur est un risque permanent en été.

Le repérage est plus difficile car le jeune enfant ne se manifestera que par des pleurs. Un bon moyen de suspecter le diagnostic en dehors des pleurs ou geignements est de pincer légèrement la peau : on remarque qu'elle manque d'élasticité et reste plus longtemps plissée.

 

Le coup de chaleur peut être mortel. Vrai ou Faux ?

Vrai - Au-delà de 40,5° de chaleur corporelle, le risque est mortel. Non pris à temps, le coup de chaleur peut provoquer des troubles neurologiques, des atteintes rénales ou cardiaques, un coma et conduire au décès.

 

Il faut faire baisser la température par tous les moyens. Vrai ou faux ?

Vrai - Tout doit être mis en œuvre pour faire baisser au plus vite la température du corps. La personne qui souffre d'une insolation doit immédiatement être mise à l'ombre, rafraîchie et réhydratée.

Le coup de chaleur doit être considéré comme une urgence. Chez le nourrisson par exemple, en cas de pleurs ou de dessèchement de la langue et de la peau, il est impératif d'appeler le 15 dans les plus brefs délais.

 

Pour éviter un coup de chaleur, il faut surveiller les sujets à risque. Vrai ou Faux ?

Vrai - Le coup de chaleur peut survenir dans un endroit surchauffé, comme par exemple dans une voiture restée en plein soleil, sous les toits en plein été ou au cours d'une activité physique intense. Par conséquent : surveillance durant les périodes à risque.

Circonstance à risque à prendre aussi en compte, les suites de repas copieux. L'alcool est en effet un facteur de risque car il empêche le corps de réguler convenablement la température.

L'utilisation de ventilateur ou d'un climatiseur pour rafraîchir une pièce est un moyen efficace pour abaisser la température ambiante.

 

L’adulte peut également souffrir d’un coup de chaleur. Vrai ou Faux ?

Vrai - Particulièrement les sportifs. Un effort important au soleil de midi est une situation à éviter, surtout pour les personnes mal entraînées. En été, pas de stimulants, ni de vêtements imperméables, il faut que la transpiration puisse réguler facilement la température.