Les allergies cutanées


VPVC164 – Mai Juin 2021 – Votre Pharmacien Vous Conseille

Par le Dr Sophie Duméry

Fréquentes, souvent chroniques, ces réactions de la peau se soignent, surtout par l’éviction des coupables. Pas simple quand le beau temps incite à sortir au grand air, ou que la profession est trop aimée pour se reconvertir.

 

La peau est réactive aux humeurs du cerveau : pas surprenant qu’elle signale violemment aux personnes allergiques qu’elles ont passé leur seuil de tolérance. L’influence du stress et de l’anxiété est très marquée en cas de prédisposition familiale (génétique) à l’allergie, ce que les médecins appellent l’atopie. Celle-ci entraîne des eczémas ou dermatites (les deux termes sont équivalents) chroniques, dits atopiques. De tels terrains sont ceux de l’asthme, de la rhinite allergique et des allergies alimentaires et ne sont pas l’objet de cet article.

On peut aussi souffrir d’allergies personnelles limitées à certaines substances naturelles et industrielles. Dans cette catégorie on trouve les urticaires, localisées ou généralisées à tout le corps, le plus souvent aiguës (pas plus de 6 semaines) mais aussi chroniques.

 

Urticaire pour enrager

Qui n’a jamais eu d’urticaire ? La démangeaison (prurit pour les médecins) est caractéristique ! Intense parfois jusqu’à l’obsession, elle se conjugue à des plaques rosées, surélevées (papules), solitaires ou nombreuses, petites ou étendues.

L’urticaire peut s’étendre en profondeur et se généraliser ; c’est l’angio-œdème par activation de cellules spécialisées de la peau (basophiles et mastocytes). Ce dérapage peut atteindre les lèvres, les paupières, toute autre partie du corps, et donner un aspect monstrueux, transitoire, à la personne allergique ; il est douloureux et ne démange pas, lui. Il vaut mieux appeler un médecin rapidement, ou le 15, car l’angio-œdème peut s’étendre au larynx (gorge) avec risque d’asphyxie : c’est l’ancien « œdème de Quincke ».

L’urticaire aiguë simple est éphémère (retour à l’état normal dans les 30 minutes à 24 heure) mais l’angio-œdème peut durer jusqu’à 72 heures. Pour les malchanceux, l’urticaire est chronique, capricieux, alternant des moments difficiles avec de longues rémissions, souvent associé à un caractère anxieux et des périodes de stress plus ou moins exprimées.

Cela peut survenir lors d’absorption d’aliments, surtout de médicaments (pénicilline, sulfamides, opiacés, anti-inflammatoires non stéroïdiens - AINS). L’urticaire survient aussi par contact avec une plante, un animal, un produit industriel, voire à des agents physiques : grand effort (sport), soleil, chaleur, froid, pression, eau ! Et même à des virus… Dans ces cas, il s’agit habituellement d’un profil réactif durable : l’urticaire est chronique, il faut s’en méfier toute sa vie.

 

Eczéma de contact, de plus en plus fréquent

Cette dermatite de contact n’est pas une atopie (allergie familiale) mais une inflammation cutanée déclenchée par une molécule allergène. Plaque rouge qui brûle et gratte, parfois affreusement, elle dessine exactement la surface en contact avec le produit coupable (en « carte géographique »). Elle s’aggrave en vésicules qui se rompent et suintent un liquide clair.

Classique avec le nickel (très utilisé en bijouterie fantaisie), c’est la plaie des amateurs de bijoux condamnés à ne porter que l’or, métal qui ne donne jamais de réaction adverse. L’eczéma de contact au latex, constituant des gants à usage médical, rend la vie des soignants pénible. Les fabricants ont donc inventé des solutions alternatives. Cela tombe bien pour les amoureux privés de préservatifs…

 

Un type de dermatite de contact est particulièrement suivi par l’Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation, Environnement, Travail (ANSES), celle provoquée par des vêtements ou des chaussures. Plusieurs substances chimiques présentes dans ces articles (teintures, colles) sont incriminées dans un avis rendu en 2018. Pour le consommateur, il convient de laver les vêtements neufs en contact avec la peau avant de les porter pour la première fois, en suivant les recommandations de lavage du fabricant. Pour les chaussures, malheureusement c’est l’usage, surtout pieds nus, qui révèle le danger !

 

Réaction décalée dans le temps

Le piège de la dermatite de contact est qu’elle survient après un premier contact qui n’a pas posé de problème. S’ensuit une phase de sensibilisation si l’allergène ne plaît pas aux cellules spécialisées qui montent la garde dans la peau. Une peau abîmée, fendillée (sécheresse de l’avance en âge, travaux répétés de nettoyage à mains nues) favorise leur réaction inflammatoire.

Au prochain contact (parfois le 2e ou le 3e) la réaction se déclenche et s’aggrave avec la répétition de l’exposition, car les cellules immunitaires ont le privilège de garder en mémoire l’identité des agresseurs précédemment croisés.

Parmi les grandes sources de ces allergènes, il faut mentionner les produits de contact professionnel, les cosmétiques et les produits de soins (pansements adhésifs, antiseptiques, baume du Pérou, etc.). Le conseil avisé du pharmacien s’impose avant d’acheter ; il vous conseillera une désinfection adaptée si, du fait des démangeaisons, la personne a surinfecté les zones eczémateuses en les grattant.

 

Toute irritation n'est pas un eczéma de contact

La dermite atopique (familiale) fragilise l'épiderme et favorise la survenue subséquente d'un eczéma de contact cette fois-ci. Si bien que les deux types d'eczéma peuvent cohabiter chez une même personne, mais il ne faut pas les confondre.

L'eczéma de contact ne doit pas non plus être confondu avec la dermatite d'irritation, secondaire à une agression physique ou chimique sans intervention d'un allergène, donc sans mécanisme immunitaire. La dermatite d'irritation survient peu de temps après le contact et se manifeste par des brûlures, non des démangeaisons. Elle est classique avec les plantes à épines ou la laine de verre par exemple, ou des produits caustiques de nettoyage (eau de Javel).

 

 

 

Eczéma et gel hydro-alcoolique : dur, dur !

L’usage intensif du gel hydro-alcoolique (60% d’alcool) pour se protéger de la Covid-19 aggrave l’eczéma chronique des mains (ECM) et l’eczéma atopique (familial), irrite les peaux sèches. Ces réactions ne sont pas anecdotiques. Dans une enquête de l’Association Française de l’Eczéma (décembre 2021) 43% des patients déclarent avoir fait au moins une réaction allergique au gel hydro-alcoolique. C’est beaucoup !  Voici les conseils que l’association donne en prévention :

Gel hydro-alcoolique seulement en cas de nécessité, lorsqu’aucun point d’eau n’est disponible. En cas d’utilisation, réhydrater la peau avec une crème émolliente ou une crème « écran » non allergisante.

Gel hydro-alcoolique adapté à sa peau. Pas de produits parfumés, avec des huiles essentielles ou des conservateurs (possible eczéma allergique de contact). Si un produit bien toléré au départ devient désagréable à la longue, il faut en changer !

 Contrôler l’Inflammation d’un eczéma au plus tôt par des dermocorticoïdes. Restaurer ensuite la barrière cutanée par l’application d’émollients.

 

 



Centres anti-poisons : téléconsultations médicales gratuites, en urgence, 24h/24.

Devant une réaction cutanée explosive au contact de la faune et de la flore, prenez conseil auprès d’un centre antipoison avant de consulter un médecin ou de vous rendre aux urgences. Appelez le 15 en cas de détresse vitale (coma, détresse respiratoire).

 

 

Numéros d’urgence des centres antipoison, disponibles 24h/24

ANGERS                  02 41 48 21 21                    MARSEILLE             04 91 75 25 25

BORDEAUX             05 56 96 40 80                    NANCY                     03 83 22 50 50

LILLE                         08 00 59 59 59                    PARIS                       01 40 05 48 48

LYON                         04 72 11 69 11                   TOULOUSE             05 61 77 74 47

 

www.centres-antipoison.net

----------------------------------------------------------------------------

 

Références

Association Française de l’Eczéma : de nombreuses informations et une application gratuite « Vivre avec l’Eczéma Chronique des Mains » pour le suivi de la maladie et des conseils pratiques.

www.associationeczema.fr

AVIS et RAPPORT de l'Anses relatif à l'évaluation des effets sensibilisants/irritants cutanés des substances chimiques présentes dans les articles chaussants et textiles d'habillement. Avril 2018.

www.anses.fr

Assurance Maladie. Eczéma de contact. Janvier 2021.

www.ameli.fr/assure/sante/themes/eczema-contact/reconnaitre-eczema-contact

 



Iconographie RINO