Les préoccupations des français en matière de protection sociale


17 janvier 2020

Deux ans après la première édition de son baromètre, AG2R La Mondiale a choisi de reconduire son partenariat avec Harris Interactive fin 2019, afin d’évaluer le niveau d’information et les préoccupations des Français en matière de santé, d’épargne, de retraite et de dépendance.

 

 

Quels sont les principaux enseignements de cette enquête ?

 

 

 

Au cours de la vie et dans la durée, la santé et la situation financière apparaissent comme les préoccupations principales des Français.

  • Les différences d’âge font apparaître des priorités divergentes: épanouissement personnel et situation professionnelle pour les plus jeunes, situation financière et enfants pour les Français de 35 à 49 ans, santé et risque de dépendance pour les 50 ans et plus, etc. Néanmoins, la santé (51%) et la situation financière (50%) font l’unanimité dans l’ensemble de la population française et s’imposent à la fois comme les deux préoccupations majeures de la vie quotidienne aujourd’hui mais également comme celles qui prendront le plus de place à l’avenir.
  • Dans l’ensemble, on note que les problématiques liées à la protection sociale (santé, épargne, retraite, et dépendance) sont celles qui s’imposent en premier lieu lorsque les Français se représentent leurs préoccupations pour l’avenir. En particulier, la dépendance est un sujet qui les interroge aujourd’hui plus qu’en 2017 (+5 points), signe de l’émergence de ce thème comme un sujet majeur de réflexion et d’inquiétude.

 

La protection sociale, un enjeu central pour lequel l’information peut encore être améliorée

  • Les Français se disent aujourd’hui préoccupés par toutes les dimensions de la protection sociale, et notamment la santé (86%, +3 points) et la dépendance (78%, +6 points), dont le souci est particulièrement marqué chez les femmes et les plus âgés. La retraite (69%) et l’épargne (69%) représentent également des préoccupations fortes pour tous.
  • Il y a ainsi de fortes attentes vis-à-vis de l’information concernant ces sujets qui sont des sources d’inquiétude chez les Français. Et si, en ce qui concerne le fonctionnement du système de santé et des solutions d’épargne, ils se sentent majoritairement bien informés, le fonctionnement du système des retraites (49% se sentent bien informés) et les solutions pour faire face au risque de dépendance (39%) restent mal connus de la plupart.
  • Cette fragilité du niveau d’information est relayée par une inquiétude plus large liée au système de protection sociale actuelle. Si les Français estiment aujourd’hui que le système fonctionne bien, ils se montrent majoritairement inquiets quant à son avenir (60% ne sont pas confiants).
  • Dans ce contexte, les Français se montrent exigeants face à l’information qui leur sera fournie par les acteurs de la protection sociale, qu’ils veulent fiable, claire et complète avant tout. Son accessibilité digitale, quoique moins prioritaire que d’autres enjeux, s’avère être de plus en plus importante (36% « très importante », +3 points). Les Français font majoritairement confiance, pour leur apporter cette information, à la Sécurité sociale et aux associations.

 

La retraite, un point sensible dans un contexte d’évolutions

  • La retraite est un passage craint à de nombreux niveaux (finances, santé, vie sociale) par les Français qui n’ont pas encore franchi le cap. Dans les faits, les mauvaises expériences rencontrées par les retraités sont beaucoup moins nombreuses.
  • Cette peur des conséquences de la retraite est intrinsèquement liée au déficit d’information qui existe sur le sujet, 59% des non-retraités ne sachant pas à quel âge ils pourront partir en retraite – un sujet qui les inquiète largement, 75% – et 71% ne sachant pas comment leur pension sera calculée, le montant de cette pension s’avérant un point de crispation sensible également (85%).
  • Le projet actuel de réforme des retraites tend à ajouter des incertitudes dans la perception des Français, et a fortiori de ceux qui ne sont pas encore en retraite, qui se sentent mal informés sur tous les futurs aspects de la réforme.
  • On note cette année, dans ce contexte de bouleversement du système de retraite, que les retraités eux-mêmes se montrent un peu plus inquiets et un peu moins bien préparés que lors de la dernière vague d’enquête, ce qui manifeste un niveau de préoccupation en hausse quant à leur situation personnelle.

 

L’épargne, une zone de sécurité pour les Français

  • La majorité des Français déclarent pouvoir épargner chaque mois aujourd’hui (77%), plus d’un tiers (38%) réussissant même à mettre de côté 100€ ou plus.
  • L’épargne a avant tout un objectif de précaution (préparer l’avenir et anticiper des situations difficiles, que ce soit pour soi ou pour ses proches), bien plus que de réalisation de projets, d’investissements ou même de constitution de patrimoine.
  • L’épargne est perçue comme essentielle par les Français qui considèrent notamment nécessaire d’épargner pour sa retraite durant sa vie active (94%), et même, pour nombre d’entre eux, dès le début de sa vie professionnelle.
  • Et pourtant, les Français qui se disent soucieux au quotidien de leurs finances se montrent relativement mal informés sur ces questions, seul le rendement actuel de leur épargne étant clair pour une majorité.

 

La complémentaire santé, zone de satisfaction

  • Près de 9 Français sur 10 (87%) indiquent être dotés d’une complémentaire santé, pour beaucoup (68%) contractée auprès d’une mutuelle. Pour la plupart (73%), ils se montrent satisfaits et se sentent bien couverts par leur complémentaire, qui leur apporte ce dont ils ont besoin pour eux et leur famille (71%).
  • Dans l’ensemble, ils estiment également être bien informés sur la couverture que leur apporte leur complémentaire, avec quelques nuances. Si le coût que cela représente pour eux est clair (79%), ce n’est pas toujours le cas de l’étendue de leurs droits ou de la nature de ce qu’ils paient en cotisant, plus d’un tiers montrant des interrogations sur ces sujets.

 

Le risque de dépendance, une préoccupation plus grande et un besoin d’information plus pressant

  • Le risque de dépendance préoccupe un plus grand nombre de Français aujourd’hui qu’en 2017. Pour la plupart, ils redoutent de se trouver eux-mêmes dans cette situation (82%) notamment parce qu’ils redoutent de s’imposer à leurs proches (79%, +3 points). L’enjeu du financement de la dépendance est également au cœur des inquiétudes (77%).
  • Aujourd’hui, plus de la moitié des Français (54%) ne se sentiraient pas capables de faire face à une situation de dépendance, et le sentiment d’information à l’égard des solutions qui existent pour y faire face, déjà faible, est en baisse. 
  • Les Français se montrent ainsi, sur le sujet, demandeurs d’un meilleur accompagnement, notamment du point de vue de la coordination des soins. On note que les plus âgés (les plus directement concernés par ce risque) se montrent certes, particulièrement inquiets, mais également particulièrement volontaires pour anticiper ces situations.

 

Focus sur les travailleurs indépendants

  • Sur de nombreux indicateurs, les travailleurs indépendants manifestent un niveau d’implication et d’information proche de celui des Français sur de nombreux sujets relatifs à la protection sociale.
  • En raison de leur statut particulier, ils se montrent particulièrement préoccupés par la question de la retraite. Ils se disent néanmoins mieux informés et moins inquiets que les autres actifs en ce qui concerne l’âge auquel ils pourront prendre celle-ci.
  • Compte tenu de cette préoccupation, ils se montrent également un peu plus avertis que la moyenne sur les questions relatives à l’épargne. Le fait d’épargner est selon eux particulièrement nécessaire pour préparer son avenir, et notamment sa retraite. De fait, ils semblent connaître les différentes solutions pour gérer son épargne mieux que la moyenne des Français.
  • Si la majorité d’entre eux ont une complémentaire santé, celle-ci est moins systématiquement souscrite auprès d’une mutuelle que pour l’ensemble des Français (et un peu plus souvent auprès d’une compagnie d’assurance).

Télécharger le rapport



ENQUÊTE HARRIS INTERACTIVE POUR AG2R LA MONDIALE Le 16.01.20 Enquête réalisée en ligne du 29 octobre au 12 novembre 2019. Échantillon de 3081 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus.  Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).